L'engagement de Herman Miller à construire des locaux qui font la part belle à l'environnement alentour remonte à l'histoire du fondateur de notre société, D.J. De Pree. Parmi ses innombrables consignes visionnaires (et humanistes) à propos de l'environnement, il exigea que tous les employés puissent regarder par une fenêtre située à une distance de 25 mètres tout au plus. De nos jours, plus de 50 ans après, nous appelons cela capter la lumière naturelle du jour pour baisser les coûts de consommation électrique et réduire la pollution générée par la production d'électricité.

Une photographie en plein air lors d'une journée ensoleillée d'une installation Herman Miller entouré d'un aménagement paysager luxuriant, avec un étang et une fontaine à proximité.

D.J. déclara aussi que tout nouveau projet immobilier de l'entreprise devrait réserver au moins 50 pour cent de son empreinte aux espaces verts afin de promouvoir un environnement bénéfique pour la santé. Ces deux diktats sont encore suivis par l'entreprise aujourd'hui.

Dès lors il était normal qu'une entreprise dédiée à des projets architecturaux centrés sur la personne soit également devenue membre fondateur de l'U.S. Green Building Council (USGBG – Conseil américain pour les bâtiments écologiques) et qu'elle ait contribué à formuler les directives de la certification LEED.

Herman Miller et l'U.S. Green Building Council
En 1993, Herman Miller s'associa au financement du démarrage de l'United States Green Building Council (USGBC). Cet organisme à but non lucratif est dédié à la compréhension et à la promotion de pratiques environnementales d'excellence dans le secteur de la construction. Nous avons soutenu la création de ce nouvel organisme car, tout au long d'une période de croissance et de construction effrénée, nous savions que nous souhaitions poursuivre sur la voie tracée par notre fondateur pour nos bâtiments existants et nos projets futurs. Nous avons estimé que cet organisme permettrait au Groupe Infrastructures de Herman Miller d'en apprendre davantage dans ce domaine en s'appuyant sur son expertise.

Au moment où l'USGBC fut lancé, Herman Miller fit appel à un éco-architecte de renom, William McDonough, pour concevoir notre prochain site de fabrication devant se situer près d'un entrepôt HMI existant sur plus de 18 ha de prairie vallonnée. En 1995, l'USGBC sélectionna le bâtiment, que nous avions appelé « GreenHouse », comme projet pilote pour l'élaboration de son protocole de certification Leadership en design écologique et énergétique (LEED).

L'USGBC désigna le bâtiment GreenHouse comme le modèle de ce qui était possible, et lui décerna le titre de « Pionnier ». Aujourd'hui, le bâtiment fournit la preuve que l'éco-conception peut non seulement offrir une esthétique attrayante, mais également fonctionner en symbiose avec l'environnement et être financièrement avantageuse pour l'entreprise. Ces avantages furent par la suite confirmés par l'Agence américaine de protection de l'environnement à travers une étude qui valida les performances énergétiques et financières de l'édifice GreenHouse. En outre, le GreenHouse a reçu de nombreuses distinctions pour sa qualité esthétique.

Aujourd'hui, Herman Miller s'engage à construire ou à rénover ses installations en respectant les normes les plus strictes des organismes de certification indépendants, dont la certification LEED, ISO 14001, et la certification BREEAM (Building Research Establishment's Environmental Assessment Method), méthode britannique d’évaluation des performances des bâtiments durables. En tant qu'entreprise éco-responsable depuis plus d'un demi-siècle, Herman Miller est déterminé à continuer l'exploration d'approches novatrices pour la création de bâtiments verts.