Le travail graphique d’Irving Harper

Hommage au travail innovant de ce designer du milieu du 20e siècle qui a imaginé le logo et les célèbres publicités Herman Miller


Rédigé par : Amber Bravo

Print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1946

Pour mieux appréhender l’approche d’Irving Harper en matière de graphisme, il convient d'imaginer la feuille de papier comme un site de construction. Comme le magazine suisse Graphis l’avait remarqué en 1953 dans une étude de ses plans pour l’agence Nelson, son approche est semblable à celle d'un architecte. « La page sur laquelle les plans sont imprimés est considérée comme un chantier en attente de construction... Les éléments graphiques, souvent décomposés en fragments, sont organisés selon des harmonies asymétriques. »

« [J’ai] trouvé le design beaucoup plus intéressant parce qu’il offrait davantage d’opportunités. »

-Irving Harper

Print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1953

Dès ses débuts aux côtés du designer George Nelson en 1947, et tout au long de son mandat de directeur du design de l’agence jusqu’en 1963, Harper a su apporter une énergie et une cohérence visuelle à chacune de ses créations, qu'il s’agisse de meubles, de publicités ou d’horloges. Cependant, c’est dans ses illustrations que son approche du design en tant qu’expérience globale est le plus facilement compréhensible. Qu’il transpose le geste réalisé dans l’espace tridimensionnel à l’univers bidimensionnel des pages d’un magazine, transforme un objet aussi fonctionnel qu'une horloge en une abstraction graphique ou offre à un simple traitement typographique la qualité d’un échantillon de tissu, toutes ses créations sont dotées d’un sens profond de la dimension.

Architecte de formation, Irving Harper étudie dans sa ville natale de New York au Brooklyn College et à Cooper Union avant de décrocher son premier emploi dans ce domaine auprès de Morris B. Sanders, qui est alors sollicité pour concevoir le pavillon de l’Arkansas pour l’Exposition universelle de 1939-40. Ce dernier confie la conception des intérieurs à Harper, changeant ainsi involontairement le cours de sa carrière. Comme Harper l’avait rappelé à Julie Lasky lors d'un entretien pour son livre Irving Harper: Works in Paper : « [J’ai] trouvé le design beaucoup plus intéressant parce que cela m’offrait plus d’opportunités. Dans un cabinet d’architecte, il est difficile de se hisser au sommet. Le travail de design est également plus varié. Chaque projet est totalement inédit. C’est beaucoup plus enrichissant. »

Nelson Bench print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1950
Herman Miller Collection catalog cover design by Irving Harper, 1948
New showroom print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1949
Print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1963
Print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1948

Son arrivée chez Herman Miller

Les premiers travaux de Harper, tout d’abord pour Sanders, puis pour Gilbert Rohde, l’illustrateur devenu designer produits qui, par ses collaborations avec Herman Miller et Heywood-Wakefield, a contribué à faire entrer le secteur américain du design de meubles dans le 20e siècle, lui permettent de consolider son statut de designer. C’est également grâce à cette expérience qu'il décroche un poste au sein de l’agence Nelson. À l'époque, Ernest Farmer, qui travaillait à ses côtés chez Rohde avant de passer chez Nelson, convainc le designer d’engager Harper en tant que graphiste. Sous l’égide de Nelson, Harper imagine des meubles et produits industriels, mais seules ses publicités (notamment les brochures pour Herman Miller, dont George Nelson était à l’époque directeur du design) sont publiées en nom propre.

Dining tables and chairs print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1949
Print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1949
New storage unit base option print advertisement by Irving Harper for Herman Miller, 1948

Selon Harper, la conception du logo Herman Miller fut le projet d’image de marque le moins cher du siècle.

Le logo Herman Miller

Lorsque Nelson entreprend de concevoir sa première collection de meubles en tant que directeur du design pour Herman Miller, il est également chargé de créer les éléments graphiques et publicitaires qui accompagneront sa commercialisation. Cela comprend notamment un nouveau logo à estampiller sur le bois des meubles. Nelson se tourne tout d’abord vers Paul Rand, l’un des graphistes les plus en vue de l’époque (et renommé pour son travail sur l’identité de marque, notamment le logo IBM) pour créer le précieux symbole. Rand finit cependant par délaisser le projet, qui est repris en interne et atterrit sur le bureau de Harper.

Herman Miller brand identity designed by Irving Harper, 1946

Imprimée en 1946, avant même que n’existe un meuble concret à photographier ou à illustrer, la première publicité pour la collection se limite à une impression bicolore. Comme tout bon designer ou architecte le ferait, Harper prend conscience de ces contraintes et les exploite pour imaginer une monumentale lettre M arrondie, tracée dans un rouge flamboyant sur un fond noir et blanc imitant la texture du bois. Le logo Herman Miller était né. Harper a déclaré, par la suite, qu'il s’agissait probablement de la campagne de création d’image de marque la moins chère du siècle. Pourtant, malgré ses modestes débuts, la silhouette du logo original (aujourd’hui dépourvue de la texture boisée) a survécu à l’épreuve du temps.