Video player requires JavaScript enabled. You can download this video here: /content/dam/hmicom/page_assets/research/white_papers/future_of_work/mh_wp_future_of_work.mp4

L’avenir du travail

Looking Forward

Trois évolutions qui aideront les organisations à aborder le futur post-pandémie

L’effet de nivellement de la pandémie mondiale touche tous les aspects de notre vie : à la maison, au travail et dans tous les autres lieux intermédiaires. Chez Herman Miller, nous pensons que les designs ingénieux et centrés sur l’humain apporteront aux gens le soutien dont ils ont besoin, où qu’ils se trouvent. Dès lors que les entreprises prennent conscience qu’il est possible de travailler de n’importe où, elles se fixent comme objectif premier de trouver des moyens de soutenir au mieux leurs collaborateurs, chez eux, au bureau comme ailleurs – en gardant à l’esprit que les employés peuvent être amenés à utiliser ces différents endroits pour diverses raisons.

L’avenir du travail

L’avenir du travail : Looking Forward

Qu’il s’agisse des implications du modèle hybride ou de la demande croissante pour un contrôle utilisateur, découvrez comment nous aidons les entreprises à rester en phase avec la nature si évolutive du travail.

Notre vice-président Global Research & Insights passe en revue certains changements stratégiques que les entreprises visionnaires mettent en œuvre pour s’assurer que leurs espaces de travail sauront suivre le rythme des évolutions qui refaçonnent l’avenir du travail.

Image de couverture du rapport Future of Work : Looking Forward à télécharger au format PDF.

Ce contenu est également disponible au format PDF, téléchargeable pour être consulté et partagé plus facilement.

Télécharger le rapport

Afin d’inscrire nos recherches passées dans le contexte des besoins actuels des clients, notre équipe Global Research and Insights a lancé une série de consultations virtuelles. Celles-ci ont duré six mois et abouti à 160 entretiens avec des dirigeants issus de nombreux secteurs d’activité, ainsi qu’avec des cabinets immobiliers et des agences de design d’intérieur. Pratiquement toutes les entreprises avec lesquelles nous nous sommes entretenus sont en train de réévaluer leur stratégie d’environnement de travail en vue de se préparer à l'avenir post-pandémie.

De notre point de vue, cette ouverture de grande ampleur au changement est plus qu’intéressante. Nous avons identifié les trois transformations les plus importantes que chaque lieu de travail devra mettre en œuvre pour rester pertinent. Lorsque vous serez prêts à aller plus loin encore, nous vous accompagnerons dans l’optimisation de votre stratégie d’environnement de travail, en vous proposant des produits, agencements et programmes qui aideront vos collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes – où qu’ils décident de travailler.

Collage composé de 3 images sur fond blanc. La photo en haut à gauche montre un homme installé sur un siège Setu Graphite devant son poste de travail, avec un fauteuil Plex vert en arrière-plan. L'image en bas à gauche montre des personnes réunies autour d’une table de conférence rectangulaire en position assise, avec une femme debout en train de dessiner sur un tableau blanc. L'image de droite est une illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail.

TRANSFORMATION 01

De l’acceptation forcée à l’avantage stratégique

La stratégie hybride, ou comment promouvoir des expériences inclusives et équitables

La pandémie de Covid-19 a accéléré les tendances qui étaient en gestation depuis des années dans les environnements de travail. La première d’entre elles, alors que nous regardons vers l’avenir, est une tendance au travail distribué qui s’inscrit dans la durée.

Au cours des premières semaines de la pandémie, les entreprises comme leurs employés ont eu du mal à s’adapter au passage subit au télétravail. Toutefois, un an après les premiers confinements, les dirigeants d’entreprises ont commencé à considérer le travail distant d’un œil plus favorable, en réalisant qu’il permettait à leurs collaborateurs de rester productifs hors du bureau – au moins pendant une partie de la semaine. Jusqu’à 70 % des entreprises prévoient qu’une fraction au moins de leurs effectifs continuera à travailler à distance 1 . Ce que confirme une étude de la Harvard Business School : plus de 81 % des employés de bureau n’imaginent plus revenir à cinq jours de présentiel par semaine, même après la pandémie. 2 

Plusieurs approches ont émergé en matière de travail distribué, des stratégies « binaires » (employés répartis par les entreprises entre travailleurs sédentaires et télétravailleurs) aux stratégies « remote first » (le télétravail est la norme pour tous les employés). L’approche qui gagne le plus de terrain – et, selon nous, la plus prometteuse pour ce qui est d’aider les entreprises à s’épanouir dans cette nouvelle réalité – est une approche qui laisse à chaque employé l’autonomie nécessaire pour choisir parmi un large éventail d’options, lui permettant de travailler chez lui comme au bureau, selon les jours.

Cette stratégie dite « hybride » offre aux entreprises une opportunité d’apporter une réponse globale aux besoins pourtant très diversifiés de leurs collaborateurs, en mettant l’accent sur l’équité de l’expérience. Cela implique donc de prendre en compte les besoins des membres des équipes travaillant à distance comme ceux de leurs collègues travaillant en présentiel. Une multitude de facteurs peuvent affecter la productivité et la mobilisation d’un employé : modalités de travail, situation géographique des collègues, échéance d’un projet, conditions de télétravail, responsabilités parentales, besoins physiologiques et sensoriels, parmi de nombreux autres. Ces facteurs ne sont pas immuables. Ils peuvent varier d’un jour ou d’une semaine à l’autre.

Cette stratégie dite « hybride » offre aux entreprises une opportunité d’apporter une réponse globale aux besoins pourtant très diversifiés de leurs collaborateurs, en mettant l’accent sur l’équité de l’expérience.

En laissant les employés libres de choisir leur emplacement en fonction de leurs tâches quotidiennes et de leurs préférences – et en les soutenant chez eux comme au bureau – les entreprises peuvent réinventer le bureau pour en faire une destination prisée offrant des possibilités d’échanges sociaux et culturels qu’il n’est pas possible de recréer virtuellement.

Collage composé de 3 images sur fond blanc. L'image de droite est une illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail. La photo en haut à droite montre un homme en train d’écrire sur un document épinglé sur une surface punaisable. L'image en bas à gauche montre des personnes réunies autour d’une table de conférence rectangulaire en position assise, avec une femme debout en train de dessiner sur un tableau blanc.

TRANSFORMATION 02

D’une dépense substantielle à un atout compétitif

Réorienter l’espace de bureau vers trois activités qui ne sont pas prises en charge ailleurs

Même avant la pandémie, le bureau physique traditionnel avait du mal à prendre complètement en charge les employés et leur travail. Pour de nombreuses entreprises, le bureau physique ne suivait pas le rythme des besoins : il était souvent généraliste et trop densément planifié, n’accordant aucune priorité au télétravail. Cependant, dès qu’ils en avaient l’occasion, de nombreux employés se mettaient déjà à travailler chez eux, dans des espaces de collaboration, au café ou ailleurs. Alors que nos regards se portent vers l’avenir, nous voyons une opportunité de réorientation pour le bureau, afin que les employés s’y sentent moins ligotés et, qu’au contraire, ils s’y sentent encouragés.

Alors que nos regards se portent vers l’avenir, nous voyons une opportunité de réorientation pour le bureau, afin que les employés s’y sentent moins ligotés et, qu’au contraire, ils s’y sentent encouragés.

Que peuvent faire les entreprises pour transformer leurs espaces en destinations « à la demande », plus attractives pour les employés qui ont depuis peu la possibilité de travailler de n’importe où ? En nous basant sur des données fournies par plus de 19 000 utilisateurs de l’outil d’évaluation ergonomique du télétravail 3  de Herman Miller et sur d’autres sources, nous avons identifié trois expériences fondamentales pour lesquelles le bureau peut constituer un cadre idéal. Chez Herman Miller, nous avons à cœur d’aider nos clients à faire évoluer leurs environnements existants, via des produits et agencements que nous avons spécialement conçus en gardant de telles expériences à l’esprit.

Les trois expériences fondamentales les mieux prises en charge au bureau

Personnes réunies autour d’une table ronde en position assise, à côté d'un tableau noir. Photo retouchée avec un filtre rose, et sur laquelle est superposé un film orange transparent avec un cercle en plein milieu.

La sociabilisation collective

Même si pour la plupart, nous avons pu trouver l’an passé des moyens virtuels de garder le contact avec nos amis les plus proches et les membres de notre famille, les liens plus distendus ont considérablement souffert, pour finir par se dissoudre. Ce second cercle de connaissances – la concierge de l’immeuble qui appelle tout le monde par son prénom, le collègue d’un autre service avec lequel vous aimiez papoter – est essentiel au bien-être social de tout individu. 4  Nouer de telles relations est également indispensable pour forger et préserver une culture des lieux – et ainsi favoriser un sentiment d’appartenance et un sens commun de la mission. En fournissant des zones qui encouragent les gens à interagir avec leurs réseaux étendus, votre bureau peut contribuer à rétablir ces connexions.

Personnes réunies autour d’une table de conférence rectangulaire en position assise, avec une femme debout en train de dessiner sur un tableau blanc. Photo retouchée avec un filtre bleu, et sur laquelle est superposé un film vert transparent avec un cercle en plein milieu.

Collaboration en équipe

Dans le modèle qui prévaut en matière de design d’environnements de travail, les postes de travail individuels sont soit « possédés » soit assignés, et les espaces collectifs sont partagés. Toutefois, les entreprises qui cherchent à susciter des interactions sociales spontanées et des collaborations concertées doivent rapprocher ce modèle de celui du voisinage. Ainsi, c’est l’espace d’équipe qui est « possédé », tandis que les espaces individuels sont partagés. Lorsque les environnements de travail se mettent en mode voisinage, ils favorisent les collaborations plus longues tout en créant des opportunités de conversations impromptues et informelles qui ne sauraient être planifiées lors d’une visioconférence.

Femme installée dans un siège About A Chair Hay gris devant un Nook OE1 vert, avec, au premier plan, un mur flexible OE1 gris aux étagères pleines. Photo retouchée avec un filtre rose, et sur laquelle est superposé un film jaune transparent avec un cercle en plein milieu.

Axé sur l’individu

L’année qui vient de s’écouler a mis nos domiciles à rude épreuve, transformant des chambres d’amis en salles de classe, en salles de gym, en bureaux ou en tout cela à la fois. Et pour ceux d’entre nous qui n’ont pas de pièce inutilisée chez eux, les réalités des enfants, des colocataires ou de la famille élargie ont parfois rendu difficile de trouver un coin où travailler – et a fortiori, où se concentrer. Pour les gens dans cette situation, le retour au bureau physique peut apparaître comme un répit qui leur permet de se concentrer sur leur travail, grâce à une organisation adaptée de l’espace.

Collage composé de 3 images sur fond blanc. La photo en haut à gauche montre un homme confortablement installé dans un Social Chair Public Office Landscape bleu. La photo en bas à gauche montre un homme en train de déplacer des murs flexibles OE1 gris ainsi qu’une table OE1 pour micro-réunions, avec des sièges Lino gris et verts au premier plan, et une table de travail partagée OE1 noire en arrière-plan. L'image de droite est une illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail.

TRANSFORMATION 03

Du plan de sol flexible à l’adaptabilité pour l’utilisateur

Les employés qui reprennent le chemin du bureau emmènent avec eux de nouvelles attentes concernant le contrôle de l’espace de travail par l’utilisateur

La technologie redessine les contours du travail depuis des décennies, mais il aura suffi d’un virus pour transformer l’environnement de bureaux. Dans les premiers mois de la pandémie, de nombreuses entreprises ont mis l’accent sur l’adaptation de leurs espaces, afin de sécuriser leurs environnements de travail et de limiter la propagation de la Covid-19. Toutefois, les entreprises adoptent désormais des perspectives plus larges, intégrant le bien-être de leurs employés. Pour qu’une transformation soit efficace, nous pensons qu’elle doit insister sur l’adaptabilité, au sens large.

Autrefois, un agencement de bureaux était considéré comme flexible dès lors qu’il pouvait être reconfiguré pour différents usages, par les services généraux ou les équipes de maintenance. Alors que les entreprises planifient leurs stratégies de retour, la possibilité d’adapter un espace doit rester la prérogative de ceux qui y travaillent.

Les changements sont implicites dès lors qu’un espace de travail passe du stade de construction au stade de post-occupation. Ceci étant dit, il n’a jamais été aussi difficile pour les entreprises d’anticiper ces changements qu’à l’heure où les employés font leur retour, après une longue période de télétravail. Nous pensons qu’en réorientant certains investissements pour les affecter à du mobilier et à des outils qui s’intègrent dans le plan de sol existant, il est possible d’optimiser les capacités d’adaptation de l’espace. Ce type de solutions adaptables devrait répondre aux nouvelles attentes en matière d’autonomie, de choix et de contrôle par l’utilisateur.

Informations clés

Illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail dans un cercle couleur crème. En bas à droite, 01 apparaît en gras avec une police de couleur noire.

Envisager une approche hybride pour les stratégies d’espaces de travail

Les employés réintègrent le bureau et nombre d’entre eux voudront conserver la liberté de télétravailler à distance, au moins à temps partiel. Proposer une telle option constituera une composante clé de toute stratégie progressiste en matière d’environnement de travail. Les entreprises qui adoptent le travail distribué de façon cohérente au regard de leur culture finiront à terme par autonomiser leurs employés en proposant un ensemble d’options intéressantes permettant de créer des expériences de travail positives et saines. Les entreprises ont tout intérêt à cultiver un esprit d’autonomie chez leurs employés, sachant qu’une expérience équitable et inclusive est indispensable à la productivité d’effectifs extrêmement diversifiés.

Illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail dans un cercle couleur crème. En bas à droite, 02 apparaît en gras avec une police de couleur noire.

Accepter le rôle unique joué par le bureau

En cette nouvelle ère de l’autonomie, le bureau doit prouver sa valeur intrinsèque aux employés. Pour ce faire, le design de bureau devra s’architecturer autour de fonctions qui se sont trouvées en défaut pendant la longue période de télétravail : établir et entretenir la culture sociale, favoriser des activités d’équipe de plus longue durée et fournir des espaces propices à la concentration. À terme, ces changement rendront le bureau plus attractif et inclusif.

Illustration d’inspiration futuriste aux couleurs vives représentant un espace de travail dans un cercle couleur crème. En bas à droite, 03 apparaît en gras avec une police de couleur noire.

Donner des outils aux employés pour qu’ils réorganisent eux-mêmes leur espace de bureau

S’il veut conserver sa pertinence après la pandémie, le bureau devra cesser de n’être « que » flexible pour devenir adaptable. La distinction est subtile, mais importante. Lorsque les espaces sont flexibles, ils peuvent être reconfigurés par une équipe des services généraux pour prendre en charge une large gamme d’activités. Lorsqu’ils sont adaptables, les espaces offrent un niveau de contrôle individuel qui incite les gens qui les occupent à les réorganiser en fonction de leurs besoins du moment.

Rester en phase avec le changement

Rendez-vous sur notre plateforme dédiée à l’avenir du travail pour d’autres informations clés sur les différentes dynamiques qui refaçonnent le travail aujourd’hui.

Découvrir la plateforme

Contactez un expert

Nous vous tiendrons informés des sujets traitant de l’avenir du travail afin de permettre à votre entreprise de rester dans la course.

* Please fill in the required fields:

Please fill in the required fields:

    By providing my email, I agree to Herman Miller's Privacy Notice and Terms of Use.

    Merci !

    Nous avons bien reçu vos informations. Vous devriez avoir de nos nouvelles bientôt. 

    Un problème est survenu.

    Veuillez actualiser la page et saisir vos informations à nouveau.

    Notes
    1. https://www.cnn.com/2021/03/09/success/remote-work-covid-pandemic-one-year-later/index.html

    2. https://news.harvard.edu/gazette/story/2021/03/survey-reveals-what-worked-about-online-work/

    3. https://wfh.hermanmiller.com/

    4. https://www.theatlantic.com/health/archive/2021/01/pandemic-goodbye-casual-friends/617839/