Au travail avec le Studio 7.5

Pour célébrer le lancement du nouveau siège Mirra 2, nous avons demandé à la designer Carola Zwick du Studio 7.5 de Berlin quels étaient les avantages à disposer d'un environnement d'atelier répondant directement à sa manière de travailler.


Rédigé par : The Editors

WHY Magazine - At Work with Studio 7.5

Roland, Claudia, Burkhard et Carola du Studio 7.5, dans leur espace de travail à Berlin, Allemagne. Photo de Marcus Gaab.

Au printemps 2011, Roland et Carola Zwick, frère et sœur, ainsi que Claudia Plikat et Burkhard Schmitz du Studio 7.5 déménagèrent dans un quartier industriel de l'ancien Berlin-Ouest, près du centre-ville. Situé directement sur les rives du fleuve Spree dans les locaux d'une ancienne usine de teinturerie du XIXe, leur atelier a su conserver certaines caractéristiques de ce passé. Les fenêtres sur deux étages, qui permettaient autrefois d'examiner à la lumière du jour le tissu teint, inondent l'intérieur d'une lumière naturelle. Les immenses plafonds, construits initialement pour accueillir les grues qui permettaient de manipuler les marchandises, offrent désormais un vaste espace dans lequel les designers peuvent stocker leur matériel et travailler avec divers outils : tour de soudage et machines CNC, poste de travail de DAO et imprimantes 3D, outils manuels et un laboratoire photo totalement fonctionnel. En offrant à l'équipe un endroit où tester et perfectionner chaque idée, avec des prototypes grandeur nature, jusqu'à obtenir le résultat le plus élégant, l'espace de travail du Studio 7.5 permet de donner vie et de soutenir leur processus, avec des designs testés au niveau qualité et dont la conception repose sur l'expérience – comme le siège Mirra 2 – pour améliorer le travail des designers.

The main entrance to Studio 7.5's workspace, which is set alongside the river Spree in the former western section of Berlin, Germany. Photo by Hello Design.

Entrée principale de l'espace de travail du Studio 7.5, situé sur les rives du fleuve Spree dans une ancienne partie de Berlin-ouest, en Allemagne. Photo par Hello Design.

Qu'est-ce qui vous a attirée dans cet espace si particulier ?

Le fait qu'il soit situé directement au bord de l'eau crée des conditions de luminosité parfaites, la distance par rapport aux autres bâtiments, et l'air frais. C'est un ancien site de fabrication, donc l'espace est généreux avec des plafonds hauts de six mètres et des fenêtres immenses. Et l'eau crée des reflets uniques qui changent constamment, ce qui ajoute une dimension liée au temps et à la météo : la vue est tout simplement relaxante.

Avez-vous apporté beaucoup de changements ?

Nous avons dû totalement rénover l'endroit. Il n'y avait aucune infrastructure à l'intérieur, aucune électricité, aucune toilette, aucune cuisine...

Comment compareriez-vous cet endroit avec votre bureau précédent ?

C'est une nette amélioration en comparaison avec l'ancien atelier : il s'agissait d'une ancienne ferronnerie. Seule l'entrée disposait de plafonds de six mètres de hauteur, mais le reste du bâtiment était bien plus modeste et se répartissait sur trois étages. Il se trouvait dans l'arrière-cour d'un bâtiment résidentiel, et l'éclairage naturel était vraiment très mauvais.

The reception desk and DTP work area is is a direct replica of the second floor of Studio 7.5's old studio where Carola often works to be close to Kerstin, the house graphic designer, and their secretary. Photo by Hello Design.

Le bureau de réception et l'espace de travail pour la mise en page sont des répliques directes du second étage de l'ancien Studio 7.5 où Carola travaillait souvent près de Kerstin, le designer graphique de l'atelier, et de leur secrétaire. Photo par Hello Design.

Since Studio 7.5 do all their own welding, lathing, bending, and sandblasting work on their own, a heavy duty workshop became a necessity.

Comme Studio 7.5 effectue ses propres opérations de soudage, de fraisage, de cintrage et de décapage, un atelier adapté aux travaux lourds devenait une nécessité. « Dans les bâtiments précédents, nous n'avions pas assez d'espace pour toutes ces opérations, nous avons déclenché plusieurs débuts d'incendie en soudant trop près de matériaux inflammables », explique Carola. Photo par Hello Design.

Qu'est-ce qui vous a poussés à déménager ?

Déménager l'atelier après avoir passé 17 ans dans l'ancien bâtiment fut comme transplanter un organe dans un nouveau corps. Nous avions besoin de plus d'espace pour notre atelier de fabrication de prototypes, mais en même temps, de nombreuses relations spatiales et schémas de travail devaient être respectés, comme, par exemple, le fait de pouvoir voir et entendre ce qui se passe et d'avoir des contacts avec les autres membres de l'équipe.

Quelles furent les contraintes les plus importantes ?

Créer plus d'espace pour tester et mettre en œuvre des prototypes et également pour réduire le bruit, sans toutefois supprimer les connexions vitales. Les différentes salles de l'atelier doivent se connecter et se chevaucher. Leur but est de s'adapter constamment à nos besoins du moment. Nous avons essayé de « fixer » le moins de choses possible. Donc, actuellement, l'atelier se divise en six espaces : l'atelier d'outillage, la salle CNC, la mezzanine pour le dessin DAO (ainsi que des rangements et du stockage visibles), la salle à manger/cuisine, l'entrée avec le bureau de la réception, et la salle Einstein (pour la photo et la documentation).

«Les différentes salles de l'atelier doivent se connecter et se chevaucher. Leur but est de s'adapter constamment à nos besoins du moment. Nous avons essayé de « fixer » le moins de choses possible.»

7.5 added a 120 square meter second layer into the preexisting structure, because there was no basement to store things. Now the studio has a visual repository for prototypes, which is essential for the studio's work style. The normal, everyday supplies are stored behind a curtain so as not to create too much distracting clutter.  Photo by Marcus Gaab.

Le Studio 7.5 a ajouté une couche supplémentaire de 120 m2 à la structure préexistante, car il n'y avait aucune cave pour stocker les objets. Désormais, l'atelier dispose d'un rangement visuel pour les prototypes, ce qui est essentiel pour le style de travail du Studio. Les consommables et objets du quotidien sont stockés derrière un rideau afin de ne pas créer trop d'interférences visuelles. Photo de Marcus Gaab.

The new mezzanine is the perfect mixture of being involved, but also a bit sheltered from the chaos on the ground floor.

La nouvelle mezzanine offre un espace idéal pour se concentrer et s'isoler du chaos régnant au rez-de-chaussée. « Dans l'ancien atelier, Burkhard disposait initialement d'un endroit calme pour ses dessins DAO mais il a décidé d'intégrer l'espace principal, car il se sentait déconnecté des autres », explique Carola. « Et à peine s'asseyait-il au milieu du tourbillon de nos activités qu'il se plaignait de ne pas pouvoir se concentrer. » Photo de Marcus Gaab.

Comment évoluez-vous au sein des différents espaces au cours d'une journée ?

Il y a un flux constant dans l'espace dans lequel nous effectuons notre travail du moment. Les différents espaces offrent différents niveaux d'intimité, ainsi par exemple, pour de longs appels téléphoniques, on choisit généralement la salle Einstein. L'endroit central est le hall principal, et si une annonce importante doit être faite, elle se fera dans cet espace, car tout le monde pourra entendre et échanger, si nécessaire.

Un bureau décloisonné est-il nécessairement plus collaboratif ?

Oui, bien sûr, mais ce n'est pas facile. Un bureau décloisonné, c'est comme un petit village : vous devez développer beaucoup de sensibilité dans l'espace commun que vous partagez avec autrui. Il faut plus de respect, car les principes mêmes de rangement, de bruit ou de plaisir varient énormément. Si vous développez une culture qui reçoit l'assentiment de tous les membres de l'équipe, le fait que vous « respiriez le même air » et que vous soyez constamment au courant de ce qui se passe crée une unité et provoque également des rencontres fortuites et productives.

This is the space where most of the magic [happens] as most of the prototypes are 'growing' here, says Carola.

« C'est l'espace au sein duquel il y a le plus de magie, car la plupart de nos prototypes y “grandissent” », ajoute Carola. « Il est au centre de tout, et comme il sert également de cuisine, il y a un va-et-vient constant. » Le bureau de 12 mètres de long près de la fenêtre peut accueillir plusieurs membres de l'équipe de sorte que chacun puisse y travailler. Photo par Hello Design.

The big communal table is always in use for displaying artifacts the team is working on. Notes Carola:

La grande table commune est toujours utilisée pour exposer les objets sur lesquels travaille l'équipe. Carola souligne : « Ces derniers jours, par exemple, elle était couverte de colis non déballés contenant les pièces de préproduction pour notre nouveau projet. » Photo par Hello Design.

An area beside the communal table provides additional workspace—in this instance to assemble components that illustrate how the development of Mirra 2 evolved. Photo by Marcus Gaab.

Une zone derrière la table commune offre un espace de travail supplémentaire, qui sert d'ailleurs actuellement à assembler des composants illustrant l'évolution du développement du siège Mirra 2. Photo de Marcus Gaab.

Quel est le rôle de la table commune dans le studio de design ?

C'est presque un rituel : si vous placez quelque chose sur cette table, cela signifie qu'on lance un débat et que tout le monde est concerné. Dans notre cas, c'est une surface standard à la fois généreuse et archaïque qui sert un peu à tout ; nous l'utilisons même pour tester des sièges, pour voir plus facilement ce qui se passe sur le plan de la cinématique. Nous mangeons également ensemble autour de cette table, c'est une sorte de conférence quotidienne à laquelle nous nous devons d'assister et que nous adorons tous.

Vous décrivez souvent vos designs comme des « outils de travail » ou des « équipements ». Comment faites-vous pour les distinguer des meubles ?

Nous pensons que les mots « outil » ou « équipement » sont plus adaptés pour exprimer la relation entre l'utilisateur et son environnement professionnel. Ces mots impliquent une idée de propriété ou de contrôle, et je pense que c'est essentiel pour un bon design. Nous sommes intimement convaincus qu'un objet pratique mais laid n'aura aucun succès, tout comme un bel objet qui n'a aucune fonctionnalité. Le défi est de réunir et d'équilibrer ces deux qualités. Nous pensons également que notre métier est celui du design de l'expérience ciblant le plaisir d'utiliser un objet.

«C'est presque un rituel : si vous placez quelque chose sur cette table, cela signifie qu'on lance un débat et que tout le monde est concerné. Dans notre cas, c'est une surface standard à la fois généreuse et archaïque qui sert un peu à tout ; nous l'utilisons même pour tester des sièges, pour voir plus facilement ce qui se passe sur le plan de la kinématique.»

The

La salle « Einstein », que nous avons appelée ainsi en référence au café qui se trouve de l'autre côté de la cour, sert de studio photo pour l'équipe, mais également de salle de réunion ou de visioconférence. Elle peut aussi servir dans le cas d'appels téléphoniques privés ou si l'on a besoin de se concentrer sur un travail particulier. Photo par Hello Design.

The Einstein room also has a back door onto the south-facing patio, which is adjacent to the coffee shop terrace, which the team can also use. Photo by Hello Design.

La salle Einstein a aussi une porte à l'arrière donnant sur la cour sud qui est adjacente à la terrasse du café et dans laquelle l'équipe peut se rendre. Photo par Hello Design.

Êtes-vous plus mobile dans votre travail qu'auparavant ?

Peut-être que notre métier de designer n'a pas beaucoup changé, puisque nous manipulons des objets physiques. Toutefois, les outils numériques nous aident à disposer d'un contrôle accru sur tout le processus de développement et nos moyens de communication se sont multipliés et diversifiés. On pourrait même dire que nous sommes désormais capables de réduire nos déplacements physiques grâce aux modes de collaboration virtuels.

Pourquoi continuez-vous de vous rendre dans un bureau ?

Cela fait longtemps que nous avons arrêté de l'appeler le « bureau ». Nous l'appelons l'« atelier » (au début nous pensions que le mot atelier était un peu trop prétentieux pour l'endroit), car l'approche globale de l'atelier d'un artiste reflète la qualité escomptée : c'est un endroit magique où tout peut arriver.

Photo by Hello Design