Produits par EOOS

« Pour nous, le design est une discipline poétique », déclare Gernot Bohmann, l'un des membres du triumvirat qui, avec Harald Gründl et Martin Bergmann, constitue EOOS. Depuis 1995, dans son studio de Vienne, en Autriche, le trio fait de la poésie en créant du mobilier, des objets et espaces pour diverses marques, allant de A comme Armani (boutiques de cosmétiques) à Z comme Zumbotel (éclairages LED).

Même si leurs créations sont variées, les designers d'EOOS abordent chaque projet guidés par une même perspective. « Nous avons baptisé notre processus "analyse poétique" », explique Bohmann. « Dès qu'un mot, une image intuitive forte ou un rituel s'impose, le processus est lancé. L'idée se fraye son propre chemin et nous n'avons plus qu'à suivre le mouvement. Au final, tout le monde, aussi bien les membres d'EOOS que notre partenaire industriel, est surpris du résultat. »

La surprise est un élément clé de Crosshatch, le siège conçu par EOOS pour Geiger International, une société Herman Miller. Sur Crosshatch, EOOS utilise des cordons de parachute pour offrir le soutien nécessaire au niveau de l'assise et du dos. « Nous avons conçu une structure en bois », explique Bergmann, « avec un panier flottant réalisé à partir de cordons de parachute. Les cordons font partie intégrante de la construction. Ils sont tendus vers le bas pour créer un système de tension interne. Sans eux, le siège serait instable et s'affaisserait ».

« Nous avons baptisé notre processus "analyse poétique" », explique Bohmann. « Dès qu'un mot, une image intuitive forte ou un rituel s'impose, le processus est lancé. L'idée se fraye son propre chemin et nous n'avons plus qu'à suivre le mouvement. »

- Gernot Bohmann—EOOS

L'utilisation de matériaux courants, comme les cordons de parachute, reflète l'approche d'un designer qui continue d'influencer Geiger : Ward Bennett. « Cette manière qu'il a d'explorer les limites d'une typologie existante et son utilisation de composants industriels nous laisse sans voix », explique Bohmann. La surprise prend une toute autre tournure dès l'instant où l'on s'assoit sur un siège Crosshatch. Cet objet léger et transparent offre ce qu'EOOS décrit comme une sensation d'être confortablement blotti dans un « nid ».

Répondre aux attentes de façon ludique fait partie de l'éthique d'EOOS qui travaille sur des « objets authentiques ». Comme l'explique Bergmann, « ce que nous tentons de faire, c'est d'aboutir à une synthèse entre construction et expression poétique. La quantité d'émotion engendrée par une approche rationnelle nous fascine. »