Produits par Markus Jehs et Jürgen Laub

Markus Jehs et Jürgen Laub sont tous deux issus de la promotion 1992 de design industriel de l’université de Schwabisch Gmund, en Allemagne. Leur amitié débute lors d’un stage à New York en 1990. Quatre ans plus tard, ils co-fondent Jehs+Laub, un studio de design à Stuttgart. Depuis, ils ont conçu du mobilier, de la vaisselle, des luminaires, mais également les intérieurs d’entreprises telles que Cassina, Danskina, Fritz Hansen et Mercedes-Benz.

Dans la pure tradition du Bauhaus allemand, la vision fantaisiste, sculpturale et unique de Jehs+Laub se résume à un précepte : rester fidèle à la forme, aux matériaux et à la fonction de l’objet. « L’esthétique d'un design doit rester proche de sa fonction », explique Jürgen. « On résiste donc à la tentation de trop styliser. Les éléments du design qui sont beaux mais pas forcément utiles disparaissent. La fonction apporte son propre esthétisme, et c’est ce qui donne le meilleur résultat. »

L’alignement naturel entre cette philosophie du design et ce qui fait l’ADN d’Herman Miller se concrétise dans une collaboration évidente. « Prenez la gamme Eames Soft Pad, par exemple. La façon dont les chaises sont à la fois artisanales et industrielles, c’est la signature Herman Miller », explique Markus. « Partir sur une base industrielle et évoluer vers quelque chose de plus humain, inscrit dans l’émotion, pour faire s’exprimer un design - c’est exactement ce qui constitue l’ADN d’Herman Miller et c'est ce que nous voulons pour nos meubles. »

« La fonction apporte son propre esthétisme, et c'est ce qui donne le meilleur résultat. »

- Jürgen Laub

Depuis toujours, le duo s’attache à trouver des partenaires qui partagent ses valeurs créatives, tout en puisant son inspiration dans d’autres cultures. Tandis que leurs études en Allemagne les ancraient dans un certain courant de pensée, « le stage aux États-Unis leur a ouvert les portes d'un univers totalement différent », se rappelle Markus. Ils n’ont eu de cesse, depuis, de nourrir leur vision de collaborations internationales. « Nous nous sommes rendus compte que nos sensibilités de designers allemands sont très utiles, mais que ce sont nos expériences des autres cultures, notamment italienne et américaine, qui nous façonnent », déclare Jürgen. « Nous avons toujours soif d’apprendre. Nous sommes curieux. » En s'ouvrant aux autres, on grandit soi-même. »